dimanche 2 mars 2008

Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser. (Isaac Asimov)

J+ presque un mois ! Au programme de la semaine dernière, un match d'impro et la visite au clair de lune du Biodôme.

Un match d'impro, késako ? Plantons le décor : une patinoire, deux équipes de 6 joueurs (+ un coach) revêtus de la tenue réglementaire, un (méchant) arbitre, des MC (maîtres de cérémonie) et des cartons pour voter.
Les matchs d'improvisation théâtrale ont été créés par des québécois pour expérimenter une nouvelle forme de théâtre. Ils ont décidé de parodier le hockey sur glace en reprenant la tenue rayée de l'arbitre, les chandails pour les joueurs, les trois périodes de jeu...
Les deux équipes s'affrontent sur des thèmes imposés par l'arbitre. Il leur indique également la nature de l'improvisation (les équipes jouent ensemble dans une impro mixte ou l'une après l'autre dans une impro comparée), ainsi que le nombre de joueurs et la catégorie (de libre à "dessin animé" en passant par "à la manière de Molière").
A la fin de chaque impro, le public vote pour son équipe préférée. Et à la fin du match, les étoiles sont attribuées aux meilleurs joueurs. Justement, ce lundi-là, c'était le match des étoiles. Nous n'avons pas toujours tout compris, mais nous avons bien ri !

Voici quelques exemples des signes d'arbitrage :


Jeu retardé Accessoire illégal
Cliché Jeu retardé


Mercredi, j'ai gentiment reçu une invitation pour aller visiter le Biodôme, situé dans l'ancien vélodrome construit pour les JO de Montréal. Ce fut toute une aventure pour arriver à l'heure ! Je me suis enfoncée quasiment jusqu'aux genoux dans la neige, j'ai dévalé des escaliers gelés... mais ça en valait la peine !
Le Biodôme, ce n'est pas vraiment un zoo, pas vraiment un musée... Quatre écosystèmes y ont été recréés : la forêt tropicale, la forêt laurentienne, le Saint-Laurent marin et le monde polaire. Sous un éclairage bleuté et apaisant j'ai vu des loutres, des lynx, des castors, des chauves-souris... J'ai également pu découvrir le vol silencieux du hibou moyen-duc et le masque en forme de coeur de la chouette effraie.
Je suis ensuite montée tout en haut de la tour olympique. Une fois à 175 mètres, la vue sur Montréal illuminée vaut vraiment le coup d'oeil !

Et pour vous donner un petit aperçu de la neige qui est tombée la semaine dernière, voici quelques photos !







Je vous embrasse !

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Moi aussi je t'embrasse et je ne me lasse pas de regarder toute cette neige !!!!
Dis, tu ne pourrais pas m'en envoyer un peu ?

Bisous

kitch lolo a dit…

Qui es-tu, anonyme ???

henriette a dit…

ahah, mystère mystère ! l'anonyme se devoilera t'il un jour ?

moi! au pays des pissenlits sous la neige a dit…

A Felleries aussi la neige est tombée!
10 à 15 centimètres!
Mais à midi, on ne pouvait déjà plus faire de boules de neige!

Comme toi, je découvre aussi les habitudes culinaires du coin: délicieux pissenlits tout fraichement cueillis dans les près accompagnés de leur sauce à l'ancienne.

PS: l'anonyme, ce n'est pas moi! Je sais que tu me reconnais à chaque fois!
Bisous

Anonyme a dit…

les matchs d'improvisation ne serait-ce pas ce que nous appelons chez nous la boxe K ou boxe canadienne? tous ceux qui ont fait des colos reconnaitront sans doute ce jeu!! bisous tout mouillé du ch'nord où il pleut. marieke