mardi 1 avril 2008

Certains matins de printemps ont une fraîcheur de grenouille. (Francis Dannemark)


Vous l'attendiez (ou pas)... voici l'entrevue exclusive de Fripouille la grenouille en vadrouille ! Elle date un peu mais les informations sont toujours d'actualité !

NB : Fripouille est disponible pour des autographes de 14h03 à 15h12 les jeudi après-midi.


Feuilles d'érables : Fripouille, vous ne portez ni chandail ni manteau : vous n’avez pas froid ?

Fripouille : Hé bien, non ! J’ai la chance d’avoir une peau différente des autres espèces de grenouille : elle est poilue et toute douce. Elle me tient donc bien chaud, tout en étant imperméable. Ceci dit, quand la température descend en dessous de -13°C, je me terre au fond d’une poche ou je mets ma tuque.

Fdé : Est-ce ainsi que les grenouilles québécoises se protègent du froid ?

F : En ce moment, les grenouilles locales hibernent. Saviez-vous que certaines grenouilles, comme les rainettes et les grenouilles des bois, sont capables de supporter le froid grâce à des propriétés « antigel » ?

Fdé : Comment font-elles ? Elles boivent le produit que l’on met dans les voitures ?

F : Mais non ! Pendant l’automne, ces grenouilles stockent du sucre : il y en a dans tous leurs organes, jusqu’à 45g par litre ! Ce sont de vrais réservoirs de sirop ! Le point de congélation des cellules est alors abaissé et l’intérieur de celles-ci reste liquide. Entre les cellules, l’eau se transforme en cristaux de glace. Quand le corps de la grenouille contient 60% de glace, le cœur et la respiration s’arrêtent.

Fdé : Oh la la ! Et elles restent longtemps comme ça ?

F : Seulement pendant l’hiver. Dès que la température grimpe, elles refont surface ! J’attends avec impatience de pouvoir les rencontrer et de communiquer avec elles !

Fdé : Utilisent-elles la même langue que vous ?

F : Voyez-vous, aucune espèce de grenouille ne coasse de la même manière. Certaines font « coa, coa », d’autres « toung », d’autres encore « toctoctoc ». Les grenouilles québécoises ont la réputation d’être gentilles et de jurer d’une manière très particulière !

Fdé : Que disent-elles par exemple ?

F : « Maudit de crapaud » ou « Il fait frette câlice ».

Fdé : Mais alors comment allez vous communiquer vous autres ?

F : Oh, mais nous sommes toutes multilingues. C’est d’autant plus utile que cette année est l’année de la grenouille et que nous devons tout faire pour nous préserver !

Fdé : Je vous souhaite bonne chance et de bonnes découvertes au Québec !

F : Merci ! Je m’en vais de ce pas déguster du beurre de peanut !

7 commentaires:

Magdeleine a dit…

Bien chère Fripouille,
Malgré votre allusion au beurre de peanut en fin d'interview, vous n'avez pas mentionné - à mon grand dam - votre alimentation : n'est-il pas trop dur de passer des insectes français aux québecquois ? J'espère de tout cœur en tout cas que l'on vous traite bien, mais je suis persuadée que votre illustre amie vous traite comme une princesse et qu'elle vous fait participer à ses découvertes culinaires. J'espère que bientôt, nous auront un cours de cuisine d'outre-Atlantique ! Merci pour cette fabuleuse interview,
Votre très dévouée

Un bois ne brûle jamais seul. Qu'on se le dise.

Magdeleine a dit…

PS : nous aurons*** (Mon Dieu la faute ! ^_^)

guigui a dit…

mouai .. tu as pas poser de question sur son attirance sexuel ... elle fait parti des grenouilles hermaphrodite?

parceque sinon pour se rechauffer il y avait toujours la chaleur corporel...

bon ok je sors...

Marianne a dit…

Bon alors Guigui n'a pas dû bien lire l'article : les autres grenouilles ne sont pas sorties, puisque c'est l'hiver, qu'il y a de la neige partout et que les rivières sont gelées. Donc Fripouille doit se réchauffer par ses propres moyens, en mangeant des pancakes ou en dormant sur le radiateur. Par contre, qu'elle fasse un peu attention avec le peanut butter : il ne s'agit pas de revenir avec une grenouille obèse, tu devras payer un supplément !

Lilie a dit…

OHEEEEEE!!!!! LAURèNE!!!!!
Tu as disparu????
J'espère que tu t'amuses bien mais qd même fait nous un signe!

Biz

Anonyme a dit…

Bonsoir mademoiselle, vous essayez de nous attendrir en faisant ce reportage n'est ce pas. Le FRAUG ne se laisse pas berner comme ça il faut le savoir; nous avions dit que vous devriez montrer patte palmée mais là c'est trop fort!!!! en laissant Fripouille manger du beurre de peanut c'est vous qui allez avoir "peanuts".Avez vous demander à vos collocataires si ils elles avaient des idées nous ne pensons pas, alors!!! Nous nous demandons si vous voulez réellement adhérer au FRAUG

Ponette a dit…

On a perdu laurene!!!